Tradez plus facilement que jamais avec le Social Trading

Avec eToro, investissez plus facilement que jamais sur des actions d’entreprise (Google, Apple, Facebook, Amazon…),
des matières premières (pétrole, or, argent…), les cryptomonnaies et des devises (EUR, USD, YEN…) 💱💸

Notre avis complet sur eToro

Faire appel à un rachat de prêt hypothécaire

Lors d’un surendettement ou d’un mauvais crédit, il est tout à fait possible de faire appel à un rachat de prêt hypothécaire.

Le rachat de prêt hypothécaire : à quoi ça sert ?

Il existe plusieurs raisons pour souhaiter un rachat de son prêt hypothécaire. Cela peut être pour alléger les mensualités, diminuer la durée du crédit ou bénéficier d’un nouveau capital en vue d’effectuer des travaux, acquérir un logement supplémentaire, etc. Racheter ou renégocier son prêt hypothécaire peut même devenir rentable. Il ne faut toutefois pas oublier que certains frais peuvent être appliqués (frais de dossier, d’indemnité de réemploi, de nouvelle hypothèque). Pour que l’opération reste intéressante, il est souhaitable que le coût du nouveau crédit soit bien évidemment inférieur à celui de l’ancien. Il faut savoir également qu’il est possible, parfois, de négocier une partie des frais appliqués concernant la modification des conditions du prêt.

Pour revoir les conditions de votre prêt hypothécaire, il faut donc renégocier le taux d’intérêt du crédit ainsi que sa durée et ses mensualités. Vous pouvez également espérer une augmentation du capital emprunté. Les organismes prêteurs sont souvent frileux pour modifier les conditions de prêt. En effet, cette réévaluation entraîne une perte d’argent pour leur établissement. Il ne faut surtout pas hésiter à faire jouer la concurrence.

Comment effectuer le rachat d’un prêt hypothécaire ?

Il est possible qu’un organisme prêteur ou une banque ne souhaite pas renégocier un prêt hypothécaire acquis. Vous pouvez, dans ce cas-là, faire racheter le prêt par un autre établissement. Ce nouveau prêt sert alors à rembourser l’ancien prêt hypothécaire. L’emprunteur doit alors payer des frais liés : au dossier d’expertise, à ce nouvel acte notarié d’affectation hypothécaire, à la main levée de l’hypothèque au profit du premier prêteur ainsi qu’aux éventuelles indemnités données au premier payeur (ce montant peut correspondre à 3 mois d’intérêts maximum, selon le taux du prêt initial).