Combien coûte un logiciel de facturation ?

Il est possible de trouver des logiciels de facturation gratuits. D’autres vous coûteront à peine une quinzaine d’euros. La facture peut dépasser la centaine d’euros. Chacun de ces instruments informatiques aura ses avantages.

A quoi sert ce logiciel ?

Dans l’esprit de la plupart des gens, la comptabilité est au mieux une activité austère. Au pire, elle est perçue comme une activité ennuyeuse. Pourtant, il est obligatoire de tenir convenablement la comptabilité dans votre entreprise afin d’éviter des désagréments pouvant prendre la forme d’un redressement fiscal. La comptabilité permet de gérer les stocks, les commandes, les paiements de votre entreprise. Autrement dit, bien tenir votre comptabilité vous permet d’anticiper.

Logiciels en ligne

Sur le web, vous trouverez de nombreux outils vous permettant de gérer facilement et rapidement vos factures. En général le logiciel de facturation de cette catégorie offre une interface simple. Sa prise en main est rapide, il ne vous reste qu’à saisir les informations de vos clients et de valider la facture. Ces logiciels de gestion de facture sont souvent gratuits. Mais leur limite est que vous devez effectuer de nombreuses opérations de façon manuelle. Ces outils vous permettent donc d’économiser de l’argent, mais peuvent vous faire perdre du temps.

Outils professionnels

Pour toute personne dont l’activité principale est le commerce en ligne, il y a peu de temps et beaucoup de travail à effectuer. Vous gagnerez donc en achetant une licence pour un logiciel professionnel de facturation. Elle vous coûtera au moins 15 euros pour un utilisateur. La facture peut atteindre 100 euros pour une dizaine d’utilisateurs et des options avancées. Entre autres avantages, vous allez recevoir une solution logicielle qui est adaptée précisément à votre activité. La personnalisation peut inclure les marques et logos de votre entreprise, voire de connecter ce logiciel au site web de votre entreprise. Autre avantage : vous avez la certitude d’être à l’abri des attaques informatiques.